Blog - Amandine Julien
Réalisation de pochettes CD artisanales pour le groupe de trip rock GRAND CERF


A l'occasion de la sortie de la démo du groupe de rock indé GRAND CERF, j'ai réalisé 60 pochettes artisanales (cyanotypes originaux car tous différents!) et écrit à la main! Un super travail à réaliser pour un groupe que j'adore,
4 titres- 4 euros,
Il en reste encore, si vous en voulez un contactez moi !


EXPO /VENTE PHOTOS ARTISANALES DU 27 JUIN AU 27 JUILLET A L'ESCARGOT, 50 rue de la Villette, PARIS XIX



EXPO PHOTO CLUB DU PLESSIS BOUCHARD A MONTMORENCY 'Du pictorialisme au numérique'


Exposition Photo Club du Plessis Bouchard
' Du pictorialisme au numérique'

Le photo club dont je fais partie exposera pendant 2 semaines à la Briquetterie de Montmorency...

Au programme :

Numérique, Argentique, Palladium, Gomme Bichromatée, Cyanotype, Bromoil, Emulsion Gélatino Bromure....

L'objectif de l'expo étant de présenter les différentes techniques photo du pictorialisme (fin XIVe) à nos jours!





ANTHRACITE : court métrage en préparation

                                                                     

 

Je suis actuellement en préparation d'un court-métrage artisanal et poétique. Un conte nocturne, un rêve lucide...

Pour en savoir plus sur le projet : http://fr.ulule.com/anthracite/




Diffusion Regards en Jeux

                              

             

                                   

               Regards en Jeux

                                Un film de Amandine Julien

 

Un ballon orange roule dans un gymnase, disputé par deux footballeurs malvoyants.
Les yeux fermés, Christophe enchaîne une série de katas avec son partenaire aveugle, lors d’un cours de karaté.
Marie-Claude porte un masque de sommeil. Tâtant la sacoche suspendue autour de sa taille, elle saisit une flèche qu’elle arme dans son arc et la décoche…en plein milieu de la cible !

Ils ont entre 16 et 55 ans, hommes ou femmes, aveugles ou malvoyants.
Chacun d’entre eux pratique à sa manière une discipline sportive.
Tous font preuve d’une immense motivation et de ce désir impérieux : repousser toujours plus loin les limites du handicap.


A travers différents sports, nous irons à la rencontre de ces joueurs handicapés visuels et de leurs entraîneurs qui nous présenteront leur activité :
Sports pratiqués par les voyants et rendus accessibles par un matériel plus ou moins conséquent ou crées spécialement par et pour les déficients visuels ..

A quels sens se fient les sportifs handicapés pour atteindre un niveau de compétence souvent surprenant ? Que leur apporte leur discipline dans la vie quotidienne ?

 

Réalisation : Amandine JULIEN
Images : Amandine JULIEN & Jacques FOURNIER
Montage : Noémi de Fouchier & Nastasia MARTINEZ
Effets visuels : Steven GABORIEAU
Mix son : Didier LECLERC
PRODUCTION : Enfin Bref Production / TV8 Mont Blanc / Télé Locale Povence 
avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l'Image animée (CNC)

 

 

 

J’ai toujours été sensibilisée aux différentes formes de handicaps et plus particulièrement au handicap visuel.
Sans doute parce que, travaillant « dans l’image », mon approche du monde est essentiellement visuelle mais aussi parce que j’ai eu dans mon entourage des personnes ayant des problèmes de vue et que ce n'est parfois que bien des années après que j'ai compris réellement leur handicap.


On compte en France 1,7 millions de personnes souffrant d’une déficience visuelle.

- 560 000 malvoyants légers.

- 932 000 malvoyants moyens (incapacité visuelle sévère en vision de loin (beaucoup de difficultés ou une incapacité totale à reconnaître un visage à quatre mètres) ou en vision de près (beaucoup de difficultés ou incapacité totale à lire, écrire ou dessiner).


- 207 000 malvoyants profonds, dont 61 000 totalement aveugles. (aveugles ou ayant une vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes.)


Nous comprenons donc que le retentissement fonctionnel et psychologique soit très variable d’une personne à une autre.

Dès le début de mes recherches, j’ai été frappée par la quantité de sports praticables par les handicapés visuels. Je n’aurai jamais imaginé une telle richesse.
Je me suis aussi rendue compte que les informations sur le sujet étaient très peu nombreuses :
Beaucoup de personnes handicapées visuelles ne savent pas qu’elles peuvent pratiquer l’escrime, le tir à l’arc ou encore l’équitation, tout simplement parce que ces pratiques restent encore marginales et qu’elles nécessitent pour se développer la présence d’entraîneurs voyants pour ouvrir et dispenser des cours adaptés.


Si Les Jeux Paralympiques , depuis 1960, ont largement contribué à lutter contre les clichés misérabilistes sur le handicap et à favoriser l’intégration en prouvant que les joueurs pouvaient se hisser au niveau des athlètes de haut niveau valides, il n’en reste pas moins qu’il s’agit là encore d’une minorité, du ‘summum’ atteint par certains sportifs handicapés.

Pour plonger dans les racines mêmes de ces performances, mais aussi pour comprendre des joueurs plus modestes, j’ai voulu me tourner vers la pratique quotidienne, révélatrice de l’approche d’une majorité de personnes aveugles et malvoyantes.

A travers ce film j'ai voulu essayer de comprendre à quels sens se fient les personnes handicapées pour pratiquer une discipline sportive.
Il s’agit aussi de se demander ce que cette pratique régulière leur apporte dans la vie de tous les jours et ce que nous, voyants, pourrions apprendre des handicapés visuels.

D’un point de vue sociologique, le projet de 2005 pour l’ «  égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » témoigne d’une volonté mais aussi d’une urgence de promouvoir l’intégration des personnes handicapées en termes de soins, d’éducation ou de formation professionnelle.
Malgré ces décisions législatives le handicap reste une cause d’exclusion que ce soit en matière d’éducation, de formation professionnelle ou d’acceptation sociale.
Véritable défi de société, l’objectif est bien de parvenir à transformer le handicap en différence culturelle et de favoriser l’autonomie des personnes à travers des projets individuels


Approcher la malvoyance et la cécité à travers des sports parfois originaux et surprenants permet aussi d’envisager la réelle intégration du handicap dans la société.
Beaucoup de sports crées par les handicapés visuels accueillent bien volontiers des sportifs voyants… Ne serait ce pas cela la véritable intégration : aller au delà de la compréhension, de l’acceptation du handicap et se rendre compte que les handicapés ont beaucoup à apprendre aux personnes valides et qu’ils ont développé des aptitudes qui nous échappent.

 

             




Top